Accueil > Découvrir le diocèse > Secteurs, paroisses, jumelages > Actualités > Eau potable au Kouilou - Projet Maza na Bouala

Eau potable au Kouilou - Projet Maza na Bouala

dimanche 13 novembre 2016

Introduction
Le projet Maza na Bouala est une réponse au problème d’eau que connaissant les populations du Kouilou à cette époque (2013).

1- Objectif
Ce projet vise à assurer l’accès durable à l‘eau potable des populations rurales du Kouilou : cet objectif du projet par le nombre des bénéficiaires et la durée peut paraitre particulièrement ambitieux. En effet, le département est vaste, les communautés villageoises éparpillées, souvent peu formées, les points d’eau nombreux mais souvent éloignés et produisant une eau de qualité médiocre, les moyens actuels mis en œuvre pour aider les populations très insuffisants….

2- Partenaires
Quatre partenaires se sont assocés autour de l’Union européenne
• Le Conseil Départemental du Kouilou (structure décentralisée de l’Etat)
• IDO une ONG française
• Médecin d’Afrique (MDA)
• Caritas Congo
Pour réussir, cet objectif tant bien noble, les partenaires se sont convenus de contribuer financièrement au projet à hauteur de :

Nom de la structure Contributions Pourcentage
Union Européenne 490 000 (49%)
CDK 318 000 (37%)
IDO 55 000 (5.5%)
Caritas Congo 42 000 (4%)
Médecin d’Afrique 42 000 (4%)
Total 1 006 000 100%

Au départ, le projet visait :
Aménagements de points d’eau naturels (Action IV)
Année 1 : 20
Année 2 : 15
Année 3 : 10
TOTAL : 45
Aménagement de puits traditionnels ouverts Action IV)
Année 1 : 20
Année 2 : 20
TOTAL : 40
Réhabilitation de forages (Action V)
Année 1 : 30
Année 2 : 20
TOTAL : 50
Nouveaux forages (Action VI)
Année 1 : 5
Année 2 : 5
Année 3 : 5
TOTAL : 15

3- Place de la Caritas
Caritas a contribué à la rédaction du projet et participe à sa mise en œuvre en mettant à la disposition du projet 4 animateurs recrutés dans les paroisses et un chauffeur.
Il est connu la contribution efficace de la Caritas.

4- Evolution du projet
En 2014, l’Etat a lancé le projet « eau pour tous » (EPT) qui vise en construction de 2000 forages d’eau dans tout pays et le Kouilou devrait en recevoir plus de 300. Ce projet a eu un impact sur l’orientation du projet.
Ces ajustements ne remettent en cause ni le but essentiel du projet, ni ce qui fait la spécificité du projet MAZA NA BOUALA. Assurer l’accès durable à l’eau potable aux populations du Kouilou, garder l’approche prise au niveau de l’implication des communautés, et ce qui en fait l’innovation en matière de suivi dans la durée en demeurent les pierres angulaires.
L’analyse des modifications présentées prend en compte deux facteurs clés :
-  L’impact de l’ajout de la quatrième année.
-  Les nouveaux besoins créés par la multiplication des nouveaux ouvrages du programme Eau Pour Tous, ainsi que par leur implantation sur le terrain.
Ainsi la sensibilisation, donc l’implication de Caritas s’est accrue car il s’agit de sensibiliser pour la préservation des ouvrages et l’aménagement des points d’eau essentiels pour la survie des populations.

5- Les avenants
Deux avenants ont été proposés à l’Union européenne tenant compte de l’évolution sur le terrain :
-  1er avenant pour ajuster le budget et prendre en compte l’importance de la mise en place des comités de gestion de points d’eau (COGPE)
-  2ème avenant pour faire face aux difficultés financières des partenaires notamment CDK, Caritas, MDA. Le CDK n’arrive plus à contribuer du fait de la crise. Caritas manque de contribution. Il y a donc diminution des activités, et du nombre des animateurs. (voir avenant 2)

6- Les résultats
Les résultats sont les suivants :
-  Mise en place des COGPEs
-  Mise en place d’un réseau d’artisans réparateurs
-  Aménagements des sources et points d’eau
Les difficultés financières
A partir du début de 2015, il est apparu que le CDK ne pourrait pas verser leur contribution sur la base définie dans l’avenant au contrat de juillet 2014 et que ni Caritas, ni Médecins d’Afrique ne seraient en mesure de verser les leurs pour les années I et II.
A la fin de l’année, ils confirmèrent qu’ils ne pourraient probablement pas faire face à toutes leurs obligations contractuelles. Il est donc nécessaire de revoir entièrement le budget de l’Action.
Le budget proposé est de 719 150 euros

Partenaires % contractuel Avenant 2016 Déjà versé Promesse Reste
UE 48,68 350082 350082 0 0
CDK 37,53 269897 114337 0 75309
IDO 5,48 39409 99554 0 20000
Caritas Congo 4,16 29916 4524 0 25392
Médecin d’Afrique 4,16 29916 3048 0 26868

Caritas doit ajouter 25.392 euros pour respecter ses obligations contractuelles.


Situation du Projet MNB au 31 Juillet 2016, vue de la base de données.

Villages : 213 Villages

Nombre de points d’eau par village :
0 : 7 villages
1 : 69 villages
2 : 47 villages
3 : 22 villages
4 : 29 villages
5 : 18 villages
6 : 5 villages
>6 : 16 villages

COGPE :
178 COGPE formés
135 de ces 178 COGPE ont été revisités au moins une fois
Des réunions communautaires ont été tenues dans 139 villages.

Dans les 476 visites de COGPE (52 visites en Juillet, 53 en Juin)

217 succès notés :
-  55 sur l’assainissement et hygiène
-  16 sur les contributions financières
-  66 sur l’entretien des PE
-  31 sur les réunions tenues
-  et 49 notant une absence complète de succès…

218 problèmes notés :
-  17 problèmes avec Asperbras
-  54 problèmes avec les cotisations financières
-  62 cas de démotivation des populations
-  13 cas de COGPE inactif
-  22 problèmes de membres du COGPE
-  17 cas de panne des PE
-  19 cas de mauvaise tenue des réunions
-  3 cas de vols de panneaux solaires
-  et 11 cas où il n’y a aucun problème
Sur les 178 COGPE formés, seuls 28 ont un solde positif dans la caisse.

Points d’eau :
643 points d’eau dont :
273 Eau pour tous
151 Sources
85 Rivières
74 Forages
25 Puits ouverts non-cimentés
22 Puits ouverts cimentés
7 Mares
6 Etangs

Tous ces 643 points d’eau ont été visités au moins une fois. (155 visites en Juillet, 140 en Juin)
De plus, 294 ont été visités au moins 2 fois :
231 des 273 Eau pour tous
17 des 151 Sources
26 des 74 Forages
7 des 25 Puits ouverts non-cimentés
6 des 22 Puits ouverts cimentés
5 des 85 Rivières
2 des 6 Etangs

60 de ces 630 points d’eau ont fait l’objet d’au moins une intervention technique : (0 interventions en Juillet, 2 en Juin)
28 Sources
7 Forages
4 Rivières
4 Etangs/mare
7 Puits ouverts non-cimentés
4 Puits ouverts cimentés
6 Eau pour tous
2 Puits ouvert cimenté

On note que sur les 273 EPT, 97 sont hors service à notre dernière visite, et les panneaux solaires ont été volés sur 19 EPT… ( 6 de plus en Juillet)

Note sur les EPT en panne : le compte des mois derniers était inexact….

Répondre à cet article